Semaine 3

BANDEAU_FAA2017

RENCONTRE ENTRE LES MUSIQUES DE TURQUIE ET DE SYRIE

Golestan

Jeudi 18 mai
20h30
20 $

Sala Rossa
4848 boulevard Saint-Laurent
Métro Mont-Royal

Communiqué de presse

Cette année encore, le Festival Accès Asie est fier de présenter le concert Golestan, qui réunira, pour cette quatrième édition, les musiques de Turquie et de Syrie. Signifiant « jardin de fleurs » en persan, ce spectacle associera le joueur de oud syrien Nazih Borish et la joueuse de quânun turque Didem Basar pour un concert exceptionnel, le jeudi 18 mai à 20 h à la Sala Rossa.

Bien qu’en Syrie et en Turquie l'on parle différentes langues, ces pays voisins ont beaucoup d’éléments culturels en commun et la musique est un des langages qui réunit ces cultures. Pendant longtemps, ces deux pays ont partagé le même système modal et l’on y retrouve beaucoup de rythmes et de mélodies communes. Avec leurs instruments, aux origines très anciennes, ces musiciens vont recréer le dialogue pour réunir ces cultures et créer une musique nouvelle à partir de sources ancestrales, le temps d’une soirée.

Événement Facebook

Nombre de billets


©Didem BasarDidem Basar – Joueuse de quânun 

Née à Istanbul, Didem Basar étudie le qânun (zither sur table) au Conservatoire d’État de musique turque avec Nevzat Sumer. Elle complète sa formation en composition auprès de Demirhan Altug et Yavuz Ozustun. Concertiste, elle enseigne au Conservatoire de l’Université de Halic et au Conservatoire d’État de l’Université technique d’Istanbul. En 2002, elle rejoint l’Ensemble Bezmara et découvre le santûr turc et le qanûn traditionnel à cordes métalliques et investit autrement la musique ottomane. Parallèlement, Didem donne naissance à un quartet de qanûn, projet jamais tenté auparavant. Arrivée à Montréal en 2007, elle joue avec le Fenci’s Ensemble et l’Ensemble Constantinople et forme également le Duo Turco avec Ismail Fencioglu depuis 2009.

©Nathaneil HuardNazih Borish – Oudiste

Natif de Lattaquié, en Syrie, Nazih Borish commence l’apprentissage de l’oud auprès de son père à l’âge de cinq ans. Enfant prodige, il donne ses premiers concerts dès ses treize ans dans sa ville natale. Musicien autodidacte, il maîtrise les techniques de l’oud, et de différents styles de musique tels que la musique arabe, turque, flamenco, jazz, etc. Il a joué auprès de grand artistes du Moyen-Orient et a performé dans plusieurs villes du Moyen-Orient, mais également en Russie, en Ukraine, au Venezuela, au Canada et aux États-Unis. En 2005, Nazih fonde son école à Lattaquié et y forme plus de 100 étudiants à la pratique de l’oud et à l’improvisation. Depuis son arrivée à Montréal, en 2016, il a déjà collaboré avec plusieurs artistes montréalais et est très actif sur la scène de la métropole.

BANDEAU_FAA2017

PERFORMANCE NOUVEAUX MÉDIAS

©Yen-Chao Lin

DIY Haunt

Vendredi 19 mai
20h
5 $

OBORO
4001 rue Berri
Métro Sherbrooke

Communiqué de presse

Créé dans le cadre d'une résidence à OBORO, DIY Haunt est inspiré par les expériences d'enfance que l'artiste a vécues à Taïwan dans les années 1980 et 1990. Cette période de grands changements politiques et de croissance économique rapide est caractérisée par la fin de la loi martiale imposée par l'assemblée nationale de Taïwan entre 1949 et 1987. La libéralisation et la démocratisation de l'île résultent de la levée de cette loi martiale.

À mi-chemin entre tableau vivant générateur de souvenirs et véritable processus de guérison, DIY Haunt traite de l'austérité sociale et économique vécue après la guerre civile chinoise.  Cette installation/performance reflète les différentes expériences intergénérationnelles vécues au cours de cette période et qui ont donné lieu à la séparation, à l'apparition de frontières et à la division. Yen-Chao Lin utilise la capacité de résistance comme métaphore envers les différentes formes de protestations au conditionnement culturel qui ont eu lieu dans le passé et qui existent maintenant, tant au Canada qu'ailleurs dans le monde.

Événement Facebook

Billets à la porte.


©Olivier LewisYen-Chao Lin – Artiste multidisciplinaire

Autodéclarée archiviste postmoderne et passionnée d'histoire naturelle, Yen-Chao Lin,  collectionne autant des dossiers de famille que des spécimens biologiques. Immigrante de deuxième génération, ses œuvres sont souvent inspirées par des histoires orales, des pratiques religieuses populaires, ainsi que des thèmes hantologiques récurrents. Lin détient un baccalauréat en production cinématographique de l'Université Concordia. Ses œuvres ont été présentées au Festival du nouveau cinéma (Montréal), à Antimatter Media Art (Victoria), à Women Make Waves (Taipei), au Festival image contre nature (Marseille), pour ne citer qu'eux. Elle est actuellement membre et programmatrice pour Atelier Céladon. (www.cargocollective.com/psychickeye)

©Concordia UniversityAlice Ming Wai Jim – Commissaire

Alice Ming Wai Jim est historienne de l'art, conservatrice et coéditrice de la revue scientifique Asian Diasporic Visual Cultures and the Americas. Elle est professeure agrégée d'art contemporain au Département d'histoire de l'art de l'Université Concordia où elle enseigne les arts médiatiques, les histoires de l'art ethnoculturelles et mondiales, les études de conservateur et l'art contemporain asiatique et asiatique canadien.

Événement présenté en collaboration avec

1_OBORO_Logo_150 Dpi (W 162)

BANDEAU_FAA2017

COMPÉTITION DE DANSE
Aff_FAA2017_F2

Compétition de danse du Moyen-Orient

Samedi 20 mai
20h
15$

Sala Rossa
4848 boulevard Saint-Laurent
Métro Mont-Royal

Communiqué de presse

Le Festival Accès Asie est fier de présenter la quatrième édition de sa compétition de danse du Moyen-Orient!

Au cours de cette soirée rythmée par les musiques de l'Orient, se succéderont les performances solos des artistes soigneusement sélectionnés après notre appel de candidature. Six styles de danse du Moyen-Orient seront représentés à travers les numéros choisis: Baladi, Sharqi, Saïdi, Shaabi, Eskandarani Melaya Leff et Khaliji.

Les prestations seront appréciées et jugées selon divers critères artistiques et techniques par trois professionnels d'envergure internationale : Caroline Labrie, qui sera la juge d'honneur pour cette compétition, accompagnée de Khadija Jabiry et de Pierre Khoury. La danseuse Diane Labelle animera, en français et en anglais, cette soirée orientale.

À l'issue de la compétition, trois prix seront décernés ainsi que le Prix du public. Nouveauté cette année : un défilé des costumes de la boutique Mosaïque Import Export, qui seront portés par nos finalistes. Et pour détendre l'atmosphère avant le dévoilement des résultats, plusieurs numéros de danse hauts en couleur seront présentés.

Événement Facebook

Nombre de billets


©Courtoisie du FAACaroline Labrie - Juge d'honneur

Professeure depuis 1999, Caroline Labrie est autant passionnée par la danse que par le partage de ses connaissances, c’est pourquoi elle ouvre, en 2003, Danse égyptienne des Bois-Francs, une école où sont enseignées les danses orientales de style sharqi et folklorique. En 2004, elle voyage pour la première fois en Égypte, berceau de la danse orientale, afin de s’imprégner des racines de son art et s’y ressourcer. Attirée par l'histoire et la géographie depuis sa tendre enfance, son intérêt pour l'Égypte et la culture du Moyen-Orient s'est développé tout naturellement. En dansant, c'est cette passion qu'elle désire vivre et partager autour d'elle.

©Pierre FilteauKhadija Jabiry – Enseignante et chorégraphe

D’origine marocaine, Khadija Jabiry est issue d’une famille où la danse et le chant font partie du quotidien. Elle se passionne pour la danse égyptienne et décide de parfaire sa formation en Égypte auprès de grands noms de la danse orientale, tels que Mahmoud Reda et Farida Fahmy. En 1999, elle fonde au Québec la troupe professionnelle Baladi et Danses de l’Orient : Tywalline, qui est réputée pour la diversité de son répertoire folklorique. Elle offre des ateliers de danse d’Afrique du Nord aux États-Unis comme au Canada et a notamment fait partie du CA de l’Association québécoise de danse orientale (AQDO).

©Courtoisie du FAAPierre Khoury – Interprète, chorégraphe et enseignant

Pierre Khoury est parvenu à se tailler une place de choix dans l'univers de la danse orientale au Québec. Remportant la compétition de talents Cégep en spectacles, ce danseur d’origine syrienne a fait ses débuts en danse classique, pour ensuite se confirmer en tant que professionnel dans les danses de l’Orient, particulièrement dans le classique oriental et la dabke (folklore libanais). Il complète sa formation auprès de son mentor Khadija Jabiry, et continue à se parfaire auprès de grands maîtres Égyptiens. En 2011, il crée et gère le concept des soirées-spectacle Belly Dance With a Twist, dont il devient le directeur artistique. Aujourd'hui, Pierre poursuit avec passion son travail de danseur, de chorégraphe et d'enseignant et se produit régulièrement au restaurant La Menara, au Vieux-Port de Montréal.

©Courtoisie du FAADiane Labelle – Interprète et enseignante

Native de Montréal, Diane a commencé son initiation à la danse avec le jazz, la danse classique et moderne. Elle entreprend sa formation en danse orientale en 2003 et, en 2012, elle étudie auprès de Khadija Jabiry et intègre la troupe folklorique Les Tywallines de 2014 à 2015. Elle a participé à de nombreux ateliers avec des professeurs de renom tels que Aziza, Gamila Asfour, Lala Hakim, Amalia Maksoud, Karim Nagi, Ruby Beh, etc. Elle a dansé dans plusieurs festivals à Montréal et danse également dans des restaurants arabes de la métropole. Son style de danse mélange des éléments de danse classique et moderne en fusion avec la danse orientale. Diane enseigne également sa passion. (www.labellebaladi.com)

Événement présenté par

TD_SHIELD_PRINT_LOGO_COL_RGB

BANDEAU_FAA2017

ARTS CULINAIRES

©Veena Gokhale

Épices crépitantes, histoires sacrées

Dimanche 21 mai
15h à 17h
15 $

MAI (Montréal, arts interculturels)
3680, rue Jeanne Mance
Métro Place-des-Arts

Communiqué de presse

Le volet culinaire est de retour pour le plus grand plaisir des gourmands et des curieux! Veena Gokhale proposera un atelier de découverte des arts culinaires indiens.

Venez voir, entendre, goûter, sentir et prendre plaisir! Laissez-vous séduire par cet événement multisensoriel où vous serez exposé à la riche gamme d'épices indiennes et où vous apprendrez comment elles sont généralement utilisées dans la cuisine indienne. Écoutez les légendes, comme l'histoire de l'Annapurna, déesse hindoue de la nourriture, et profitez de quelques bouchées inédites. Tout cela, dans une ambiance indienne, avec des rituels, des photos et de la musique.

Les réservations sont obligatoires pour cet événement qui peut accueillir 20 personnes. Ne tardez pas à confirmer votre présence pour avoir le privilège de participer à ce voyage culinaire indien!

Événement Facebook

Nombre de billets


©Marc-Antoine ParentVeena Gokhale Professeure de cuisine indienne

Née dans une famille végétarienne en Inde, Veena Gokhale est immigrante de première génération. Elle possède plusieurs cordes à son arc :   journaliste, écrivaine, écologiste, professionnelle sans but lucratif, éducatrice informelle et professeure de cuisine indienne. Grâce à ses cours de cuisine indienne, Veena veut que chacun découvre les épices de son pays, et apprenne à cuisiner facilement et sainement les plats végétariens, sans compromis sur le plaisir de manger, le tout dans une ambiance conviviale.  (www.veenago.com/slurrrrp)

Du 2 au 28 mai 2017