Événements Pré-Symposium

Établir une base commune en vue de créer des actions concrètes lors du 2e Symposium National du Mois du patrimoine asiatique.

𝑪𝒐𝒏𝒏𝒆𝒙𝒊𝒐𝒏 – 𝑨𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 – 𝑴𝒐𝒎𝒆𝒏𝒕𝒖𝒎 – 𝑺𝒐𝒍𝒊𝒅𝒂𝒓𝒊𝒕𝒆́
𝑪𝒐𝒏𝒔𝒐𝒍𝒊𝒅𝒆𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒓𝒕𝒔, 𝒍𝒂 𝒄𝒖𝒍𝒕𝒖𝒓𝒆 𝒆𝒕 𝒍𝒆 𝒑𝒂𝒕𝒓𝒊𝒎𝒐𝒊𝒏𝒆 𝒂𝒔𝒊𝒂𝒕𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒄𝒂𝒏𝒂𝒅𝒊𝒆𝒏

En prévision du 2e Symposium National du Mois du patrimoine asiatique, nous avons tenu une série d’événements pré-symposium afin de créer des actions qui répondent aux défis auxquels les festivals, les organisations et les artistes sont confrontés à travers le pays.

Le but de ces événements était de:

  • égaliser l’engagement;
  • encourager les actions pendant le symposium plutôt que «prêcher aux convertis»
  • avoir une meilleure compréhension des différentes perspectives et options; et
  • s’engager avec plus de confiance après avoir rencontré certains des participants avant l’événement.

Remarque: les événements en ligne pré-symposium se sont déroulés en anglais avec un chat de traduction en français offert. Ces événements n’ont pas été enregistrés afin de préserver la confidentialité des participants.

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SYMPOSIUM

𝐌𝐚𝐫𝐝𝐢 𝟏𝟏 𝐚𝐨𝐮̂𝐭: 𝐋𝐞 𝐌𝐨𝐢𝐬 𝐝𝐮 𝐩𝐚𝐭𝐫𝐢𝐦𝐨𝐢𝐧𝐞 𝐚𝐬𝐢𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 : 𝐮𝐧 𝐬𝐮𝐫𝐯𝐨𝐥
𝟏𝟗 𝐡 𝟑𝟎 𝐚̀ 𝟐𝟏 𝐡 𝟎𝟎 𝐄𝐒𝐓

Nous avons débuté par une belle discussion ouverte sur les questions d’identité et l’importance de promouvoir le patrimoine asiatique.
Des actions ont été suggérées pour travailler ensemble afin de briser l’isolement, pour partager des idées, pour comprendre nos similitudes et nos différences, pour combattre nos peurs et pour avancer plus loin ensemble.
Nous avons convenu que le mois du patrimoine asiatique est un moyen de renforcer l’identité, de promouvoir et de célébrer la diversité et la portée de la culture et du patrimoine asiatique.
Cependant, nous devrions aller au-delà du mois de mai afin d’amplifier la présence asiatique dans les arts et la culture. Des suggestions ont été faites, comme organiser une vitrine toute l’année des Asiatiques à travers les provinces, mettre en évidence les contributions apportées, aller dans les écoles pour éduquer et accroître la visibilité des Asiatiques dans toutes les disciplines et tous les secteurs, en utilisant le Mois de l’histoire des Noirs comme modèle.


𝐉𝐞𝐮𝐝𝐢 𝟏𝟑 𝐚𝐨𝐮̂𝐭: 𝐋𝐚 𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐞́𝐠𝐢𝐞 𝐧𝐮𝐦𝐞́𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 𝐞𝐬𝐭-𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐯𝐨𝐮𝐬? – avec Michelle Sullivan
𝟏𝟑 𝐡 𝟎𝟎 𝐚̀ 𝟏𝟒 𝐡 𝟑𝟎 𝐄𝐒𝐓

Veuillez consulter l’extrait vidéo ci-dessous du résumé du sondage sur la stratégie numérique. Plus de détails sur les prochaines étapes seront discutés le 13 septembre lors du symposium.


𝐌𝐚𝐫𝐝𝐢 𝟏𝟖 𝐚𝐨𝐮̂𝐭: 𝐀𝐩𝐩𝐫𝐞́𝐜𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐜𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐯𝐬 𝐚𝐩𝐩𝐫𝐨𝐩𝐫𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐜𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞𝐥𝐥𝐞: 𝐒𝐨𝐥𝐢𝐝𝐚𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞𝐬 𝐏𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬, 𝐥𝐞𝐬 𝐈𝐧𝐮𝐢𝐭𝐬 𝐞𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐌𝐞́𝐭𝐢𝐬
𝟏𝟗 𝐡 𝟑𝟎 𝐚̀ 𝟐𝟏 𝐡 𝟎𝟎 𝐄𝐒𝐓

Ce groupe a tenté de définir ce qu’est la colonisation et comment nous pouvons décoloniser nos propres pratiques artistiques afin d’être plus solidaires avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits. En résumé, nous avons déterminé que nous avons besoin d’un dialogue, d’un accès et de mesures pour contrer l’effacement, du temps pour partager nos pensées et nos sentiments, présenter des excuses, laisser aller la colère et la frustration, considérer les expressions de l’art en-dehors du canal habituel, être plus ouvert d’esprit, accroître la sensibilité culturelle, etc.
Collectivement, nous avons créé un manifeste d’engagements que nous aimerions que les gens adoptent pendant le symposium dans un effort pour accroître la solidarité;

  • Agir avec égalité et respect
  • Être attentif à la communication
  • Être tolérant et conscient
  • Écouter activement
  • Reconnaître les mauvaises actions
  • Apprécier l’autre
  • Reconnaître que l’anglais n’est pas la langue dans notre ADN
  • La reconnaissance des différents points d’entrée et d’accès dans la conversation peut être différente
  • Reconnaître le privilège
  • Respect et honneur
  • Comprendre que la dynamique du pouvoir existe
  • Question constructive
  • S’entraider
  • L’appréciation est fondamentale
  • Questionner l’extraction
  • Collaborer et aimer radicalement

𝐉𝐞𝐮𝐝𝐢 𝟐𝟎 𝐚𝐨𝐮̂𝐭: 𝐑𝐞𝐬𝐬𝐨𝐮𝐫𝐜𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐨𝐮𝐭𝐢𝐥𝐬: 𝐮𝐧𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐝𝐮𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐜𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞𝐥𝐥𝐞
𝟏𝟑 𝐡 𝟎𝟎 𝐚̀ 𝟏𝟒 𝐡 𝟑𝟎 𝐄𝐒𝐓

Cette discussion portait sur la manière de rendre les outils et les ressources accessibles à tous. Nous avons exploré nos besoins réels, ce qui nous manque et les ressources que nous pouvons offrir. Nous avons parlé de l’établissement d’un lien avec toutes les sections et organisations du patrimoine asiatique qui célèbrent le Mois du patrimoine asiatique au Canada et ailleurs. Des propositions ont été faites pour ouvrir des conversations avec des artistes sur la manière de les présenter en ligne face au contexte post-covid.
Nous devons soutenir les relations de mentorat mutuel entre les «artistes du grand public» et les gens de nos communautés culturelles. Nous devons avoir des ateliers sur l’écriture digitale et un espace réel ou virtuel pour archiver le travail des artistes asiatiques. Les participants ont également abordé les différences nuancées entre l’engagement des Canadiens d’origine asiatique à l’égard du contenu et du matériel et les obstacles qui existent. Enfin, nous avons parlé de l’importance de créer une meilleure connectivité avec le grand public.


𝐌𝐚𝐫𝐝𝐢 𝟐𝟓 𝐚𝐨𝐮̂𝐭: 𝐂𝐫𝐞́𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝’𝐮𝐧 𝐫𝐞́𝐬𝐞𝐚𝐮 𝐝𝐞 𝐂𝐚𝐧𝐚𝐝𝐢𝐞𝐧𝐬 𝐝’𝐨𝐫𝐢𝐠𝐢𝐧𝐞 𝐚𝐬𝐢𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐫𝐭𝐬, 𝐥𝐚 𝐜𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐩𝐚𝐭𝐫𝐢𝐦𝐨𝐢𝐧𝐞
𝟏𝟗 𝐡 𝟑𝟎 𝐚̀ 𝟐𝟏 𝐡 𝟎𝟎 𝐄𝐒𝐓

La création d’un réseau national de Canadiens d’origine asiatique dans les arts, la culture et le patrimoine présente des défis et des avantages, mais dans l’ensemble, il y a consensus sur le fait que nous devons créer un organisme-cadre pour établir des liens, collaborer et accroître notre visibilité. Il est clair que chaque région du Canada a son propre contexte, sa position politique, ses besoins et ses désirs et, à certains endroits, le Réseau n’a pas d’utilité.
La meilleure opportunité est de créer une communication pour collaborer et combler les lacunes dans la formation pour la protection des civilisations, la visibilité, le manque de circuits de tournée et de fonds. Promouvoir une meilleure compréhension de ce qu’est l’inclusivité, le partage des ressources, la résolution de problèmes et le soutien sont des avantages potentiels d’un réseau.

Solutions proposées lors des discussions à mettre en œuvre lors du colloque:

  • Plus d’échanges et de collaborations numériques
  • Soutenir les artistes pour créer plus de visibilité
  • Espaces de coworking virtuels
  • Encourager la prochaine génération à participer
  • Production de mécanismes au niveau national pour s’engager dans le système éducatif
  • Créer des partenariats avec les provinces pour créer des échanges en rotation
  • Développer un circuit de tournée
  • Possibilités de résidence non seulement pour les artistes mais aussi dans l’administration

L’équipe centrale du Réseau national pourrait également aider à maintenir l’élan de la stratégie numérique et à assurer le suivi des colloques nationaux dans différents endroits du pays.


𝐉𝐞𝐮𝐝𝐢 𝟐𝟕 𝐚𝐨𝐮̂𝐭: 𝐅𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐀𝐬𝐢𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐫𝐭𝐬, 𝐥𝐚 𝐜𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐩𝐚𝐭𝐫𝐢𝐦𝐨𝐢𝐧𝐞
𝟏𝟑 𝐡 𝟎𝟎 𝐚̀ 𝟏𝟒 𝐡 𝟑𝟎 𝐄𝐒𝐓

Les sources de financement disponibles pour les particuliers et les organismes ont été expliquées au cours de la réunion. Ce sont des sites qui proposent des résumés de financements dû à la Covid:

Nous savons déjà qu’il existe des obstacles au financement, par exemple: difficultés à correspondre aux critères, difficultés de compréhension du système pas adapté et difficulté à trouver le financement approprié. Cela conduit à beaucoup de peur et de stress, aggravés par la norme culturelle de ne pas s’auto-promouvoir. Nous avons abordé des questions intéressantes sur la manière de démanteler le système actuel pour mieux servir les populations sous-représentées et comment s’entraider. Nous avons commencé à élaborer un plan stratégique pour éviter les obstacles, pour ajouter des suggestions et des solutions pour faciliter les demandes de financement. Voici quelques suggestions:

  • des environnements plus chaleureux pour rencontrer les agents de programmation.
  • amener les subventionneurs à consulter davantage les communautés sous représentées pour comprendre la langue que nous parlons.
  • Ouvrir des conversations sur la compréhension culturelle entre le discours des financeurs et le discours d’artistes asiatiques.
  • Normaliser les applications et ne pas recevoir de résultat positif, en incluant plus d’Asiatiques dans les comités d’évaluation.

Tout le monde a accepté le co-working, les réunions partagées et d’organiser des ateliers de lecture / écriture de dossiers de subventions pour s’entraider et s’unir.

Ensemble, lors de ces événements pré-symposium, nous avons ouvert les conversations et nous nous engageons à transmettre l’information aux parties prenantes. Cependant, nous avons besoin de votre aide lors du symposium pour activer et conserver cet élan. Allons au-delà de cette conversation et voyons le changement avant le 3e symposium national.