2 au 5 Septembre

Fleur de lys, fleur de thé

En collaboration avec La Vieille Usine de l’Anse-à-Beaufils 

 

Fleur de lys, fleur de thé est le nom du volet provincial du Festival Accès Asie. Son objectif est de faire avancer l’appréciation et la compréhension des arts, des cultures et des histoires asiatiques en région. De plus, ce volet offre l’opportunité aux artistes de la communauté asiatique de présenter leur travail en dehors de Montréal.

Pour sa troisième édition, le Festival sera de retour en Gaspésie!

édition 2021
Fleur de lys, fleur de thé
La Vieille Usine de l'Anse-à-Beaufils

Description

La Vieille Usine, située en Gaspésie, accueille l’équipe du Festival pour une seconde fois du 2 au 5 septembre 2021 avec 6 volets artistiques: Arts visuels, danse, musique, atelier pour enfants, art culinaire, médiation.

Jeudi 2 septembre
17h à 19h – Vernissage Visages du Cap Breton de Ben Fry et Kyra Shaughnessy

Vendredi 3 septembre
20h30 – Danses classiques indiennes avec Anjali Patil, Julie Beaulieu et Sonia St-Michel | Billetterie

Samedi 4 septembre
10h à 11h45 – Atelier de théâtre d’ombres de Jade Barshee et Chloé Barshee | Billetterie

20h30 – Brise japonaise de Yuki Isami et Natsuki Hiratsuka | Billetterie

Dimanche 5 septembre
11h30 à 13h – Atelier de cuisine tibétaine par la famille Barshee | Billetterie

14h – Rencontre entre les artistes et le public

Médias

Collaboration

Vous êtes un diffuseur culturel en région ? Vous êtes intéressé à accueillir la programmation du Festival Accès Asie ? Contactez Khosro Berahmandi pour discuter des différentes opportunités d’échange artistique et culturel.  

Biographies

Kyra Shaughnessy

Kyra Shaughnessy est connue surtout pour sa carrière d’auteure-compositrice-interprète, avec 5 albums et plusieurs tournées à travers le Canada et l’Europe, à son nom. Plusieurs années de collaboration avec des artistes issus de divers communautés, ainsi qu’une connexion plus profonde avec sa propre culture (Indienne-Trinidadienne-Écossaise-Irlandaise et Anglaise, née et élevée au Québec) l’ont amenée à un intérêt pointu par rapport aux liens entre les peuples celtiques et les premières nations. Cela lui semblait naturel de marier ses recherches créatives continues avec le projet de portrait que Ben lui proposait.

©Benoît Fry

Benoit Fry

Ben Fry est réalisateur, cameraman, monteur et photographe. Il a réalisé de nombreux courts métrages, vidéoclips, documentaires, sélectionnés dans de nombreux festivals depuis 15 ans. Il a toujours considéré l’appareil photo comme un moyen de rencontrer l’autre, et c’est ainsi que l’art du portrait est devenu une passion. D’origine française, il a vite été intéressé de découvrir les différentes origines qui constituent le multiculturalisme Canadien. Après une première visite au Cap Breton, il a découvert que ces cultures restaient encore très vivantes, et que des gens se battaient pour garder en vie leurs langues, et les coutumes de leurs ancêtres. Dans un monde où la pensée unique devient la norme, documenter ces communautés est devenu un acte nécessaire.

©Benoît Fry

Sonia St-Michel

Danseuse et chorégraphe, Sonia est aussi directrice artistique de Sonia St-Michel Créations, un organisme voué à la création et la diffusion d’œuvres qui favorise les collaborations entre divers médiums et pratiques artistiques. Sa pratique en danse Odissi a commencé en 2000 ponctuée de nombreux voyages en Inde pour poursuivre ses recherches en chorégraphie, se produire sur scène et se former aux côtés d’AlokaPanikar, Sujata Mohapatra et Rekha Tandon. Son art trouve son fondement dans la technique Alexander et le yoga. Les approches somatiques font partie intégrante de sa vie depuis 20 ans. Initiée au chant occidental classique par Stéphanie Piercey et Jonathan Voyer, Sonia se considère comme une danseuse-musicienne. Elle s’est produite dans des théâtres, des festivals, des galeries d’arts au Canada et à l’étranger. Sonia a à cœur l’éducation artistique, elle enseigne la danse Odissi et offre des ateliers scolaires à travers le Québec et l’Ontario.

@David Lopez

Julie Beaulieu

Danseuse et chorégraphe, chercheuse et enseignante, Julie Beaulieu détient une maîtrise en danse de l’UQAM. Disciple de Vidwan Rohini R. Imarati depuis 2003, elle séjourne périodiquement en Inde afin de perfectionner l’art du Bharatanatyam, d’offrir des spectacles et de réaliser des résidences de recherche chorégraphique. Ses collaborations et créations passées l’ont amenée à travailler à l’international. En 2010, Julie a cofondé Saṃskāra : les artisans du passage avec le musicien et chercheur Jonathan Voyer. L’organisme a pour mission de promouvoir le dialogue transculturel par l’entremise des arts. Julie est membre associée du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) et a entrepris en 2018 un doctorat en études et pratiques des arts (UQAM). Les concepts de transculturalité, de métissage et de migration du geste occupent ses intérêts de recherche, tant dans la pratique que dans la réflexion.

©Martine Doyon

Anjali Patil

Résidente d’Ottawa, Anjali Patil est une danseuse, chorégraphe et enseignante passionnée de la danse classique indienne du Kathak. Elle se démarque au sein des communautés mondiales de danse classique indienne en tant que fondatrice et directrice artistique de l’organisme « Aroha Fine Arts », ainsi que du festival annuel bilingue (anglais/français) qui met en lumière l’art et la culture de l’Inde au Canada, « ArohaFest ». Depuis plus de 20 ans, elle s’engage à œuvrer, en tant qu’artiste recherchée, au Canada, aux États-Unis, en Inde ainsi qu’au Moyen-Orient; prenant part à de nombreux évènements de grande renommée auprès d’institutions reconnues dont l’Université d’Hyderabad, le Centre national des arts de la scène de Mumbai ainsi que le Centre national des arts du Canada. En plus de ses activités artistiques, Anjali Patil a longuement travaillé dans le secteur public ainsi que dans le secteur de la politique culturelle en tant qu’employée au sein du ministère du Patrimoine canadien.

©Devansh Jhaveri

Chloé Barshee

Diplômée de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, Chloé Barshee multiplie les expériences sur scène. Elle est cofondatrice du Collectif Grande Surface, avec qui elle présente les pièces Et quand vient le silence au Théâtre La Chapelle en 2015 et L’Éternité en temps réel présentée lors du Festival Phénoména en 2018. Chloé est également cofondatrice du Théâtre Everest, créateur de Batârdes. En 2017, elle interprète le rôle de Adsila dans Molière, Shakespeare et moi, présenté au Théâtre du Rideau Vert. Elle participe à une lecture de la pièce Les Belles Sœurs et de la pièce L’amour au 21e siècle (selon Wikihow), mise en scène par Véronique Pascal et joué au Festival Z.H.. On a aussi pu la voir dans Nous serons éternels une mise en scène de Patrick R. Lacharité présenté au Théâtre Lachapelle. En 2020, elle est des productions théâtrales Guide d’éducation sexuelle pour le nouveau millénaire (Théâtre Denise-Pelletier) ainsi que Splendide jeunesse (Théâtre aux Écuries). On peut l’apercevoir à la télévision dans la série Épidémie, diffusée sur les ondes de TVA en 2020.

©Elizabeth Delage

Jade Barshee

Jade Barshee, comédienne autodidacte et polyvalente, est passée par Saint-Hyacinthe, Omnibus, Les Ateliers Danielle Fichaud, le Studio 303 et est aussi responsable des communications au Festival Accès Asie. Elle est la co-fondatrice de Théâtre Everest et l’autrice de leur première création originale Bâtardes. La pièce fût présenté au MAI (Montréal, arts interculturels) et en tournée dans les maisons de la culture de Montréal et environs. On a pu la voir dans Duo en Morceau du Théâtre Ink, SEX(E) au Théâtre La Risée, dans Soleil d’Artifice et 2h14 à Art Neuf, puis au Festival Plein la rue, dans les Indiscrétions publiques en tournée dans les parcs à Montréal et dans Le Confessionnal une pièce de théâtre pour adolescent·es en tournée dans les écoles secondaires. À l’écran, elle participe au documentaire La fin des terres de Loïc Darses et elle interprète Mme. Tran dans la série L’effet secondaire sur les ondes de Radio-Canada. On pourra aussi la voir dans les web-séries La loi c’est la loi et Je voudrais qu’on m’efface.

©Jonathan Malenfant

Yuki Isami

Flûtiste originaire du Japon, Yuki Isami a découvert la musique à l’âge de quatre ans par l’intermédiaire du piano. Après avoir reçu les premiers prix du College of Drama and Music de Toho à Tokyo et du Conservatoire de Musique de Montréal, elle poursuit aujourd’hui une carrière de flûtiste. Elle a participé à de nombreux festivals à l’international et s’est produite dans différents orchestres dont l’Orchestre Métropolitain de Montréal et l’Orchestre symphonique de Québec. Parallèlement, elle a travaillé sur différents projets pour promouvoir la musique et la culture japonaise au Canada avec des instruments tels que le shinobue, le koto ou le shamisen. Elle a notamment arrangé et interprété le spectacle Musique japonaise : Branches et racines et TSUKI un conte musical et visuel.

©DR

Natsuki Hiratsuka

La pianiste Natsuki Hiratsuka est très active dans le monde musical, elle est décrite comme « une pianiste de grandes compétence et sensibilité » et comme une artiste qui « témoigne d’une sensibilité particulière aux sonorités envoûtantes ». Elle a donné de nombreux récitals au Japon, en Angleterre, au Canada et aux États-Unis. Elle a notamment joué au Jordan Hall de Boston, au Musashino Hall de Tokyo, au Longy School of Music de Cambridge, à l’Université Brown, au Conservatoire de musique de Montréal et à l’Université de l’Alberta à Edmonton pour ne citer qu’eux. Ses enregistrements des sonates pour violon et piano de Szymanowski, Chostakovich, Lekeu et Franck, sous étiquette Metis Islands Records, avec Frédéric Bednarz, ont été remarqués par la critique internationale.

©Antoine Saito

Avec

Benoit Fry – Réalisateur et photographe

Kyra Shaughnessy – Auteure, compositrice et interprète

Anjali Patil – Danseuse et chorégraphe

Sonia St-Michel – Danseuse et chorégraphe

Julie Beaulieu – Danseuse et chorégraphe

Chloé Barshee – Comédienne

Jade Barshee – Comédienne

Yuki Isami – Flûtiste

Natsuki Hiratsuka – Pianiste

édition 2021
Fleur de lys, fleur de thé
2 au 5 Septembre
La Vieille Usine de l'Anse-à-Beaufils
en collaboration